Gina et Cleopatre

Véronique Genest

prochain rendez-vous :
18 janv. 2020 à 21H00
Casino Barrière Deauville
2 Rue Edmond Blanc
+33 (0)2 31 14 31 14

Pour réaliser son rêve de comédienne et aussi se venger de son mari volage, une reine du théâtre de boulevard accepte de jouer dans une tragédie de Shakespeare… Avec des acteurs aux petits oignons, de la romance, des trahisons et des quiproquos en pagaille, “Gina & Cléopâtre” est un choc des cultures burlesque cuisiné par un spécialiste du genre.

Dans une petite salle parisienne, Hans-Peter Hansel, dit “HPH”, ancienne gloire du théâtre subventionné, prépare la mise en scène d’ “Antoine et Cléopâtre”. Justement, jouer Shakespeare est le rêve de toujours de Gina Monte-Fiori, reine du théâtre de boulevard (et donc privé) qui aimerait changer de registre. Elle l’a laissé entendre à maintes reprises en interview, mais aucune proposition n’a suivi et, cette fois encore, elle est prête à se faire une raison. C’est alors que surgit Gino di Lucca, producteur américain et ex de Gina. Elle veut jouer Shakespeare, il a de l’argent. De plus, c’est l’occasion idéale pour la revoir. Il s’empresse de proposer à HPH de produire sa pièce dans le plus prestigieux théâtre de Paris, à la condition que le rôle de Cléopâtre soit attribué à Gina. Le metteur en scène est séduit par l’idée, mais beaucoup moins par la comédienne qui n’a, selon lui, ni le profil ni l’étoffe d’une tragédienne. Quant aux acteurs pressentis à l’origine, ils sont fous de rage. Tulipe Thor, la jeune première, se trouve reléguée à un rôle de suivante, ce qui ravit Gina, car c’est pour cette dernière que son mari vient de la quitter. Bref, il y aura autant de spectacle sur la scène qu’en coulisses…

Le rôle de Gina Monte-Fiori va comme un gant à Véronique Genest. Le metteur en scène Olivier Macé ne tarit pas d’éloges à son sujet : “Comment vous dire ? C’est une pro, une généreuse qui vous donne tout dans l’immédiateté de l’instant, qui joue avec merveille sur la rupture et sur la cohérence entre la parole et l’action… et surtout, qui vous fait rire dans toutes les situations.” L’interprète de Julie Lescaut dans la série éponyme à succès (elle a remporté trois 7 d’or !) avait été révélée au cinéma en 1980 dans “La Banquière” aux côtés de Romy Schneider, et par sa performance, l’année suivante, dans le téléfilm “Nana”. Véronique Genest n’est pas une débutante au théâtre et a déjà une flopée de pièces à son actif. Ses partenaires, dont beaucoup sont des pros de l’humour (Daniel-Jean Colloredo, Andy Cocq, Jean-Philippe Beche…) sont également à la hauteur. Quant au co-auteur (avec Ariane Bachelet) et metteur en scène Olivier Macé, il est une des valeurs sûres du théâtre actuel. Avec son complice Jean-Pierre Dravel, on lui doit des dizaines de succès du boulevard tels que “Ladies Night” (Molière de la pièce comique en 2001), “Les Amazones”, “Ma femme est folle”, “Père et manque”, “Nelson”… Il a dirigé Michel Galabru, Chantal Ladesou, Olivier Marchal, Bernadette Lafont, Agnès Soral, Claude Gensac… Emmenée par une Véronique Genest véritablement déchaînée, la pièce “Gina & Cléopâtre” est un véritable feu d’artifice. C’est d’ailleurs son co-auteur qui en parle le mieux :

“Nous sommes certains que vous n’aurez plus envie de sortir à la fin de ce spectacle, car nous vous promettons un final à la hauteur de cette folie théâtrale !” — Olivier Macé

 


à partir de
34€

Renseignements et réservations au
02.31.14.31.14

réserver en ligne