Compromis

Pierre Arditi - Michel Leeb

prochain rendez-vous :
26 avr. 2020 à 16H30
Casino Barrière Enghien-les-Bains
3 Avenue de Ceinture
+33 (0)1 39 34 13 00

Un dramaturge et un comédien, amis de toujours et losers chacun dans leur domaine, se retrouvent pour la signature d’un compromis de vente qui vire au règlement de comptes… On se régale des joutes oratoires et coups de griffes entre ces deux ténors de la comédie, rejoints par le non moins doué Stéphane Pezerat, en arbitre malgré lui. Déjà un succès !

Au Théâtre des Nouveautés à Paris où elle a été jouée de l’hiver au printemps 2019, elle a fait un triomphe. Cette pièce humoristique mise en scène par le talentueux Bernard Murat est signée Philippe Claudel. L’écrivain et cinéaste, membre de l’Académie Goncourt et lauréat du Prix Renaudot (pour “Les Ames grises”), a imaginé cette comédie noire et grinçante sur l’amitié où le compromis est à double sens. A quoi est-on prêt pour rester ami ? “De la concession au compromis en passant par la compromission, jusqu’où peut-on aller ?” Ici une situation insolite (la vente d’un appartement en piteux état “qui conviendrait à un suicidaire”) fait se retrouver deux amis sexagénaires. En attendant l’acheteur-pigeon, ils vont se flatter, se taquiner puis se balancer des “vacheries” et vider ce qu’ils ont sur le cœur depuis longtemps. Grâce à la présence des deux acteurs rompus à la comédie que sont Pierre Arditi et Michel Leeb, cet affrontement prend une dimension immensément comique sur scène. “Ce qui nous caractérise mon camarade Leeb et moi-même, c’est que nous n’avons pas d’esprit de sérieux. Nous sommes là pour nous moquer de tout et de tout le monde, à commencer de nous-mêmes.” - Pierre Arditi (BFM Paris) Pierre Arditi, c’est “le comédien” français par excellence. En cinquante-quatre ans de carrière, il a joué dans soixante-dix pièces de théâtre, deux cents films ou séries, a raflé un 7 d’or, deux César, un Molière… Interprète et séducteur insatiable, ce Stradivarius passe en permanence du petit au grand écran, du drame à la comédie : il est aussi à l’aise chez Claude Lelouch, Bruno Podalydès ou Alain Resnais (dont il était, avec Sabine Azéma et André Dussollier, un des acteurs fétiches). Michel Leeb, son partenaire dans ce spectacle, vient de l’humour. Star des imitateurs dans les années 80 — ses sketches “La machine à écrire” (clin d’œil à Jerry Lewis), “Le Chinois” ou “L’Africain” sont des classiques — ce fou de music-hall, doué pour la chanson et la comédie, a fêté en 2018 ses quarante ans de carrière sur la scène du Casino de Paris. Entre ses one-man-shows, on le voit au cinéma, à la télévision et au théâtre (il a excellé dans “Le Tombeur”, pièce de Robert Lamoureux mise en scène par Jean-Luc Moreau).

Le troisième larron de la farce est l’épatant Stéphane Pezerat. Formé au Conservatoire d’Art Dramatique de Lille, il est non seulement un comédien hors pair, mais il brille également en tant qu’humoriste, scénariste, metteur en scène et producteur. Son spectacle “Le Petit Prince” d’après Saint-Exupéry, s’est joué à guichets fermés au début des années 2000. Son dernier one-man-show s’intitule “Stéphane Pezerat, c’est mon nom à moi”. Tout un programme !

“On attendait un merveilleux duo Arditi-Leeb, on a en fait un merveilleux trio avec un excellent Pezerat !” – Théâtre On Line



à partir de
22€

Renseignements et réservations au
01 39 34 10 80