Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran

Éric-Emmanuel Schmitt

prochain rendez-vous :
13 juin 2020 à 20H30
Casino Barrière Lille
777 Pont de Flandres
+33 (0)3 28 14 47 77

Ce récit initiatique drôle et tendre, sur l’amitié entre un enfant juif au franc-parler et un épicier musulman dans le Paris des années 60, a ému le monde entier et plus particulièrement en 2003, lors de son adaptation au cinéma. Après une tournée internationale triomphale, le spectacle revient en France interprété en solo par Éric-Emmanuel Schmitt, son brillant auteur. 

“Je ne suis pas arabe, Momo, je suis musulman. Arabe, Momo, ça veut dire ouvert de huit heures du matin jusqu’à minuit et même le dimanche.” Scénariste, réalisateur, dramaturge, directeur de théâtre, membre de l’Académie Goncourt et surtout écrivain prolifique traduit en quarante-cinq langues, Éric-Emmanuel Schmitt est désormais acteur… de l’adaptation de son propre récit. Publié en 2001, “Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran” avait été écrit pour le comédien Bruno-Abraham Kremer qui l’avait joué et mis en scène au théâtre à Paris la même année, avant de l’emmener parcourir l’Europe et douze pays d’Afrique (soit près de six cents représentations). Pour brosser le personnage de Moïse dit Momo, Éric-Emmanuel Schmitt s’était inspiré de l’enfance du comédien, tandis que Monsieur Ibrahim est basé sur son propre grand-père. L’histoire est contée par Momo adulte qui se remémore cette amitié qui a tant contribué à forger l’homme qu’il est devenu. Monsieur Ibrahim est un vieux musulman en quête de sagesse intérieure qui a jeté un regard bienveillant sur un jeune adolescent livré à lui-même et violent. “Quand j’ai écrit la pièce en 1999, a confié Éric Emmanuel Schmitt au journal canadien ‘Le Droit’, le rapport à l’Islam relevait de l’indifférence voire de l’ignorance. Aujourd’hui, dans un contexte de crispation identitaire, jouer cette pièce signifie lutter pour la tolérance, la bienveillance et l’entente entre les cultures. C’est devenu un acte courageux.” Après avoir fait un triomphe au théâtre, “Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran” a été porté avec le même succès au cinéma. Réalisé en 2003 par François Dupeyron, il a été nommé au Golden Globe du Meilleur Film étranger et a valu à Omar Sharif le César du Meilleur acteur. Plus d’une décennie après, le texte n’a pas pris une ride. En 2012, le chanteur et acteur Francis Lalanne a pris la relève de Bruno-Abraham Kremer au théâtre (sur une superbe mise en scène d’Anne Bourgeois). Lorsque certains soirs, ce dernier a eu un empêchement, Éric-Emmanuel Schmitt a bravement repris le flambeau et y a pris goût. “On m’a demandé si je voulais le remplacer, je me suis entendu dire ‘oui’ a confié l’écrivain sur BFMTV. Il y a une certaine cohérence dans ce passage à l’acte. Je suis habité par les personnages. Ils ont une présence, une intensité, une énergie. Ils vivent en moi. Aujourd’hui, je leur donne plus que le papier. Je leur donne mon corps, ma chair, ma voix. J’ai l’impression d’aller jusqu’au bout de l’incarnation.” Il faut absolument (re)découvrir ce récit initiatique aux atours de conte, qui parle d’ouverture à l’autre et d’amour. La profondeur spirituelle de ce plaidoyer pour la tolérance le rend universel.

“La grande sensibilité du jeu d’Éric-Emmanuel Schmitt, plein de pudeur et de retenue, est une merveille. Ne ratez surtout pas ce moment de grâce !” — Au Balcon

“Ce récit d’Éric-Emmanuel Schmitt, écrit à la manière de ‘La vie devant soi’, de Gary-Ajar, est un hymne à la vie rempli d’humour et de tendresse.” — Pariscope


ref : bfrd19

ref : vfnoel19


à partir de
34€

Renseignements et réservations au
03 28 14 46 00

réserver en ligne

Vous aimerez aussi

Théâtre
Station Bonne Nouvelle
À PARTIR DE  31 €
Lille
Le  dimanche 29 mars 2020
Humour
Caroline Vigneaux
À PARTIR DE  31 €
Lille
Le  samedi 6 juin 2020
Concert
Nolwenn Leroy
À PARTIR DE  39 €
Lille
Le  dimanche 15 décembre 2019