JEREMY FERRARI

"Anesthésie générale"

prochain rendez-vous :
22 avr. 2020 à 20H30
Casino Barrière Toulouse
18 Chemin de la Loge
+33 (0)5 61 33 37 77

Ce révolté donne à réfléchir en divertissant. Après avoir dynamité les religions dans “Hallelujah Bordel !” et parlé géopolitique dans “Vends deux pièces à Beyrouth”, le phénomène de l’humour provocateur “qui fait rire de ce qui fâche” revient encore plus fort. Thème explosif de son nouveau spectacle : la santé. Nul doute qu’à Toulouse, le one-man-show le plus attendu de 2020 va faire des heureux !

Le Parisien dit de lui qu’il est “un comique éclairé”. Les spectacles de Jérémy Ferrari reposent en effet sur des thèmes (la géopolitique, la guerre, le terrorisme, la religion et aujourd’hui la santé…) qui nécessitent en amont un véritable travail journalistique. L’humoriste trentenaire a confié sur le plateau de C à vous avoir passé un pacte avec le public : “Ils viennent me voir et moi je les choque. J’ai juré de dire tout ce que j’avais envie de dire quoi qu’il m’en coûte. On ne peut pas être provocateur si on ne provoque personne. Donc j’accepte les problèmes que ça peut générer.” Et le public en redemande. Son précédent one-man-show, “Vends deux pièces à Beyrouth”, s’est joué à guichets fermés dès sa sortie et a rassemblé trois cent mille spectateurs en deux ans, devenant, en 2017, un des cinq spectacles les plus vus en France. Avec Jérémy Ferrari, les thèmes les plus sensibles génèrent des cascades de rires : “Bon Moktar, c’est pas très compliqué. Tu as une ceinture d’explosif, tu entres dans la boulangerie, tu cries ‘Allah akbar !’ et tu déclenches, tout simplement… Hein ? Bon oui, crie ‘Allez l’OM !’ si tu veux…” L’humour noir de ce trublion a d’abord fait des étincelles entre 2010 et 2012 dans l’émission On n’demande qu’à en rire. Parallèlement, il proposait sur les planches le très sulfureux “Hallelujah Bordel !”, un one-man-show dont il était l’auteur et le metteur en scène. Il y décryptait de manière sarcastique les textes sacrés des trois religions monothéistes. Un triomphe ! Jérémy Ferrari a également signé en 2017 “Happy Hour à Mossoul”, un livre inspiré de ses recherches durant la création de “Vends deux pièces à Beyrouth”. A son arc, il a ajouté une sacrée corde : une activité de producteur d’artistes tels que Laura Laune (il a coécrit son spectacle “Le diable est une gentille petite fille”) ou Guillaume Bats. Aujourd’hui Jérémy Ferrari revient avec “Anesthésie générale”, un one-man-show sur les dangers et dérives de l’industrie pharmaceutique qu’il a peaufiné après investigations et enquête. Une nouvelle thématique explosive pour un spectacle désopilant !

“Il s’impose comme le nouveau maître de l’humour noir.” — Les Inrocks

“Cinglant de la première à la dernière minute, Jérémy Ferrari n’évite aucun sujet qui fâche très fort, prend de front son public et fait du cynisme de notre monde le terreau de son humour noir.” — Le Monde



à partir de
34.2€

Renseignements et réservations au
0561333777

réserver en ligne